inventaire et valorisation du patrimoine de bretagne

Tous les 3 ans, une nouvelle thématique patrimoniale choisie par la Région pose le cadre d’un accompagnement unique et spécifique pour des projets qui, en temps ordinaire, ne trouveraient pas forcément les dispositifs de soutien adéquats. De 2023 à 2025, le plan d’action régional met le patrimoine maritime et littoral au coeur de ses priorités et l’appel à projets en constitue le rouage principal. Deux objectifs à la clef et deux manières d’agir au choix : Encourager la réhabilitation du bâti non protégé, parfois à l’abandon mais porteur d’un potentiel de développement local / Imaginer des outils de connaissance et de valorisation des patrimoines matériels et immatériels liés à la mer.

Ancien abri du marin de Combrit-Sainte Marine – Alexandre Lamoureux © Tourisme Bretagne

Quelle était l’ambition régionale ?

OUVRIR  le regard sur ces héritages patrimoniaux et renforcer leur prise en compte sur un littoral fragilisé à plus d’un titre (érosion, urbanisme, spéculation immobilière, abandon…);

NOURRIR la réflexion sur leur devenir et dépasser les actions purement conservatoires que la Région accompagne déjà pour envisager la possibilité de nouveaux usages durables, en phase avec les attentes locales;

DEVELOPPER de nouvelles dynamiques économiques et sociales qui fassent sens sur le territoire concerné, tout en alliant sauvegarde et transmission d’une mémoire collective très identitaire;

EXPLORER de nouveaux modes de faire créatifs et participatifs pour des productions originales et accessibles;

en écho aux propositions formulées en juin 2021 par le Conseil économique, environnemental régional (CESER) dans son étude Fondations et expressions de la culture maritime en Bretagne, un fil bleu du développement régional.

 

LES PROJETS LAUREATS

Cette édition 2023 a été l’occasion de soutenir 10 projets répartis entre 2 volets d’action spécifiques mais complémentaires. Découvrir la carte de localisation des projets ou en apprendre plus sur le contenu de chacun en lisant la suite.

DEVELOPPER : Réhabiliter le patrimoine maritime et littoral au service du développement local

4 projets lauréats aidés pour un montant global de subventions de 258 460 €

  • Rénovation d’un bâtiment du centre de classe de mer (une ancienne conserverie) Ile-Tudy / Centre nautique
  • Rénovation de la maison-feu en vue de son ouverture au public / Commune de Lanildut
  • Rénovation de la Redoute des Blancs-Sablons. Renaissance d’une ancienne batterie défensive et ouverture au public d’un site patrimonial remarquable au sein d’un espace naturel exceptionnel / Commune du Conquet
  • Réhabilitation et extension du bâtiment des Douanes / Commune de Port-Tudy (Ile de Groix)

voir le résumé 

SURPRENDRE : Expérimenter de nouvelles formes de médiation autour des patrimoines maritimes et littoraux, matériels et immatériels

6 projets lauréats aidés pour un montant global de subventions de 48 218 €

  • Interprétation interactive du Mât Pilote de l’entrée du Goyen à Audierne / Commune d’Audierne
  • 3 projets numériques innovants pour découvrir les collections du Musée de la Pêche de Concarneau / Concarneau Cornouaille Agglomération
  • 1924-2024 : Parcours touristique et culturel original autour de 100 ans de grandes grèves dans la conserve à Douarnenez / Emglev bro Douarnenez
  • Ateliers associatifs de la Baie de la Landriais / Amis de la Baie de la Landriais (Le Minihic/Rance)
  • Transmettre l’oeuvre de l’Abbé Fouré aux futures générations / Amis de l’oeuvre de l’Abbé Fouré (Rothéneuf)
  • Visite virtuelle 3D sous-marine des impressionnants alignements de menhirs du néolithique, à Saint-Pierre-Quiberon, aujourd’hui immergés / Paysages de mégalithes (Carnac)

voir le résumé

L’appel à projets « Patrimoine maritime et littoral – Réhabilitation du bâti et médiations innovantes »

sera reconduit pour une nouvelle édition fin février 2024, sous réserve du vote du budget régional

et des modalités d’intervention.

 

Au fait comment ça marche, un appel à projets ?

  1. La Région expose ses attentes et fixe ses règles (car à la différence de l’Inventaire – sa seule compétence obligatoire – la politique de valorisation du patrimoine est totalement volontariste). L’aide paraît en rubrique « Nos aides » du site de la Région.
  2. Un dialogue s’instaure entre le service et les porteurs de projets, s’ils souhaitent être conseillés; les candidats doivent faire remonter leurs propositions dans un délai d’environ 2 mois qui suit le lancement de l’édition annuelle.
  3. Les projets sont analysés, sélectionnés en fonction de leur éligibilité et de leur pertinence, puis lors des commissions permanentes, les élus de l’assemblée régionale votent les subventions qui aideront à les mettre en œuvre.